Search
  • Nanthilde KAMARA

Bilan de mon année 2020 - mes 8 leçons tirées du COVID19 pour 2021

Updated: Jan 10

Comme tout le monde, j'ai pris un peu de temps à la fin de 2020 pour prendre du recul et pour réfléchir à COVID19 et à la façon dont la pandémie a changé ma façon de travailler et de vivre la majeure partie de 2020. Je sais que c'est encore trop nouveau, trop frais, et il y a encore beaucoup de leçons à tirer des changements dus au COVID19.


La COVID19 a conduit à des changements radicaux, affectant profondément nos sociétés et nos modes de vie et de travail. Dans le même temps, je n'ai jamais vu une telle vague d'innovations - COVID19 nous a obligés à être innovants pour survivre (physiquement, mentalement) et à continuer à travailler et à servir un nombre croissant d'hommes, de femmes et d'enfants vulnérables dans le monde entier.


Je partage avec vous les 8 leçons que j’ai pu tirer de 2020 dans le contexte COVID19.


1. Leçon n ° 1: revoir mon mode "100% de travail à distance"


Travail à la maison - bureau de ma collègue - Mali, Mars 2020


Depuis mars 2020, je suis sûre que tout le monde a dû dire ou entendre au moins une fois par jour «désolée, mais j'ai un call dans 5 minutes».


J’ai maintenant mon propre bureau à la maison et je suis maintenant une professionnelle de Zoom, Teams, CISCO Webex, Skype, Google Meet et d'autres outils développés pour les web conférences.

Je sais générer et partager un lien d'invitation, je pense à couper le son de mon micro (mais j’oublie encore parfois de le réactiver), je maîtrise l'utilisation du chat room et je sais où trouver mes smileys préférés.


La visioconférence m'a définitivement fait gagner du temps et de l'énergie parce que :

- les collègues et les personnes peuvent être très consommateurs en énergie personnelle dans une journée de travail «normale» au bureau

- et les réunions externes incluent le temps de transport et sont très chronophages


Allumer la caméra est devenu plus facile et cela m’a aidé à rester connectée avec mes collègues et partenaires, même si cela ne remplace pas la chimie sociale créée lorsque vous travaillez en face à face avec vos collègues.


Cependant, l'utilisation à l’extrême de ces outils combinée à une augmentation du nombre de mails reçus quotidiennement (leur nombre a doublé pour moi) pour compenser le manque de présence physique et prouver que je travaille (et que je ne fais pas de sieste) était épuisant. Il m'est arrivé certains jours de m’asseoir dix heures sans interruption devant mon ordinateur pour gérer mes e-mails et mes calls….


Pour 2021: je décide de garder un mix de rencontres virtuelles avec de la présence physique (et mon masque préféré)


2. Leçon n° 2: élargir mes horizons et accéder à tous les événements du monde entier!


Source: groupe facebook "Humanitarian cluster posting"


Fini la demande d'autorisation de mon superviseur pour voyager et assister à une réunion internationale, qui est généralement refusée avec l'éternelle excuse que «je travaille sur une urgence et que je ne PEUX PAS prendre le temps de voyager et de me former, mon absence pourrait mettre en péril toute l'opération. »Ou« Je suis désolé, nos ressources financières sont limitées ».


Avec l'annulation de tous les événements en face à face, j’ai pu assister à des réunions virtuelles, conférences, ateliers, webinaires partout dans le monde!


J'ai finalement eu la chance d'avoir accès à des événements de haut niveau et stratégiques qui étaient avant réservés à du personnel de haut rang, senior et VIP.


La cerise sur le gâteau: si vous n'êtes pas disponible au bon moment, vous pouvez toujours regarder la vidéo de l'événement enregistré!


Pour 2021: s’il vous plait gentils organisateurs du monde entier, gardez la solution virtuelle disponible et ajoutez des options de traduction pour me donner accès ainsi qu'à tous mes collègues sur le terrain aux évènements clés de notre secteur!


3. Leçon n ° 3: changer mon expérience d'apprentissage





Je ne sais pas si je suis la seule mais j’ai vraiment changé ma façon d’apprendre cette année.


J'ai d'abord décidé d'en apprendre PLUS parce que j'avais peur de devenir obsolète dans le monde post-apocalyptique post-COVID19 et j'ai réalisé que la formation en ligne était la seule option qui m'était offerte pour apprendre en 2020.


J'ai ensuite recherché des MOOC (Massive Open Online Course) et des plateformes Web et je me suis inscrite à plusieurs cours qui m'intéressaient (et il ne s'agissait pas seulement d'humanitaire et de technologie): Coursera, plateformes d'apprentissage en ligne du PAM et de la FAO, etc. L'offre est énorme et vous pouvez améliorer vos connaissances et vos compétences avec des cours en ligne. J’avais écrit un post à ce sujet.


Et enfin, j'ai commencé à écouter des podcasts audio sur différentes plateformes: soundcloud, podcast apple etc. C'est une manière très intéressante et différente d'apprendre, j'ai trouvé des podcasts spécifiques sur les enjeux humanitaires et les technologies de notre secteur (voir sur ma page «get inspired»). L'offre française en podcasts audio est encore limitée par rapport aux podcasts anglophones mais qui sait, cela changera en 2021.


Pour 2021: mes seules questions seront "à quels cours vais-je m'inscrire en 2021?" et «Pourquoi ne pas je ne me lancerai pas dans une série de podcasts cette année»?


4. Leçon n°4: renforcer la communication avec les communautés et la redevabilité envers les populations affectées




La COVID19 nous a obligés à communiquer davantage avec les populations affectées, à trouver de nouveaux canaux pour les informer sur le COVID19, les mesures officielles de prévention, les nouvelles façons de mettre en œuvre nos interventions et leur donner plus de voix.


J’ai beaucoup appris et aimé :

- travailler davantage avec les collègues de communication

- développer de nouveaux partenariats avec des radios nationales et locales, des centres d'appels privés et des entreprises de médias

- renforcer le système de hotline et référer à la hotline du ministère de la Santé,

- revoir l'introduction aux enquêtes et inclure des informations sur la COVID19


J’ai ainsi réalisé qu'avant la COVID19, les canaux de communication avec les communautés et les populations affectées étaient très limités et sous-utilisés, se concentrant principalement sur la communication en face à face et à sens unique. Il y a une grande marge d'amélioration dans la façon dont nous interagissons, communiquons, informons et donnons plus de voix aux personnes affectées que nous servons.


2021: continuons à concentrer nos énergies sur la communication avec les communautés et les personnes affectées!


5. Leçon n ° 5: remettre au centre l'humain


Source: enquête marché - Mali, mars 2020 - NRC


Avec de fortes limitations de déplacements et de travail sur le terrain, j'ai trouvé des innovations très intéressantes qui replacent les personnes vulnérables au centre du processus d'élaboration des programmes et deviennent des acteurs à part entière de leur développement (et pas seulement de simples récipiendaires).


J'ai détaillé dans un précédent post la possibilité de recueillir des données à distance pour réaliser une évaluation de la vulnérabilité et être en mesure d'entendre la voix de milliers de ménages, commerçants, agents de santé, etc. permettant de concevoir les interventions et les messages appropriés.


J’aime aussi beaucoup cet exemple d'adaptation de projet dans le domaine de la nutrition: les mères ont été formées à mesurer le périmètre brachial de leurs enfants - au lieu des agents de santé - et à surveiller par elles-mêmes la situation nutritionnelle de leur propre bébé.


2021: L’humain avant tout!


6. Leçon n ° 6: favoriser les innovations locales et de haute technologie et les nouveaux partenariats

Source: Machine de lavage automatique des mains, production locale au Mali


L'innovation, en réponse aux grands défis du COVID19, a explosé et les exemples sont nombreux dans le monde!


L'innovation a été très riche dans le secteur de la santé favorisant les partenariats et les approches innovantes pour trouver des solutions locales: application mobile pour l'identification et le suivi des cas COVID19 ou pour être informé sur COVID19, impression 3D de masques, lave-mains automatiques, chatbot whatsapp etc.


Je voudrais également mentionner tous les efforts et les innovations dans le secteur de l'éducation - cher à mon coeur aussi en tant que parent - pour permettre aux enfants de continuer à avoir accès à l'école notamment dans des contextes de basses technologies grâce à des solutions locales et adaptées. Je partage ce bel exemple du Mali où l'école se poursuit à la maison grâce à un partenariat avec une radio nationale diffusant des leçons scolaires quotidiennes.


2021: ce n’est que le début, inventons et innovons en favorisant les partenariats et les innovateurs locaux!


7. Leçon n ° 7: renforcer l'approche collaborative



Eh bien, nous avons encore beaucoup de travail à faire en matière de collaboration !!


J'ai travaillé avec le Gouvernement, les agences des Nations Unies, les ONG et le secteur privé pour améliorer le système de collecte de données pendant le COVID19 afin de comprendre l'impact de la pandémie sur les moyens d'existence et les vulnérabilités. MAIS d'autres acteurs (bien que j’en ai rencontrés certains) ont organisé leur propre système de collecte de données avec les mêmes données à collecter sur le terrain! C'est dommage car ces ressources auraient pu être utilisées là où elles étaient le plus nécessaires.


L'UNAID a soutenu une carte d'innovation COVID19 avec startupBlink visant à identifier toutes les innovations dans le secteur de la santé - vous pouvez trouver 1089 innovations, c’est super MAIS la majorité des innovations est localisée aux États-Unis et en Europe alors que je sais que beaucoup d'innovations ont été développées sur les autres continents.


Vous pouvez aussi trouver de nombreuses autres ressources sur les innovations "COVID19" mais elles sont éparpillées un peu partout sur le net, comme par exemple les solutions innovantes développées par le secteur public dans l'OCDE par l'OMS ou d'autres agences des Nations Unies.


2021: Un énorme travail à faire pour identifier, lister et partager les innovations du COVID19, en particulier des continents sous-représentés et travailler ensemble.


8. Leçon n ° 8: innover dans ma vie personnelle


Source: groupe facebook "Humanitarian cluster posting"


Je ne pouvais pas finir sans parler de ma vie personnelle : le COVID19 a complètement perturbé le modèle économique du travailleur humanitaire (expatrié ou délocalisé) et a entrainé une surcharge de travail difficilement compatible avec une vie de famille.


Ne pas pouvoir voyager et rentrer à la maison et ne pas savoir quand on peut voir sa famille, ses amis et même ses enfants a été extrêmement perturbateur - voire destructeur pour certains d'entre nous.


Rien ne peut remplacer ma famille et mes proches, même si j'utilise jitsi ou hangouts, facetime ou spike!


Alors quoi, on envisage une autre façon de travailler? On réduit les distances entre le lieu de travail et le domicile? On demande plus de travail à domicile (home base) ou des emplois à temps partiel? On demande une meilleure gestion du stress et de la surcharge de travail au travail? Ou on envisage une solution plus radicale, changer de job?


2021: Je me lance dans le secteur ICT4D, gagnant plus de flexibilité pour voyager et voir ma famille et mes amis, et gagner du temps de qualité pour mes enfants.


Et vous? Quelles leçons vous tirez du COVID? Quelles innovations COVID vous ont marqué en 2020? Partagez!


L’article " Bilan de mon année 2020 - mes 8 leçons de COVID19 pour 2021" est apparu en premier sur # Future4Change


#newwayofworking #newwayofliving #futureofwork #COVID19 #newnormal #future4change

285 views1 comment